eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > L’accès à l’eau et à l’assainissement > Comment accéder à l’eau et à l’assainissement dans des régions isolées et en grande précarité ?

qdcx-

L’accès à l’eau et à l’assainissement

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Comment accéder à l’eau et à l’assainissement dans des régions isolées et en grande précarité ?

Article publié le 15.03.13

Distribution d'eau au Burkina Faso
Plus de 780 millions de personnes sur Terre n’ont pas accès à l’eau potable. Près de 40 % de la population mondiale est également dépourvue d’installations sanitaires de base. L’urbanisation croissante et le renforcement des inégalités entre zones urbaines et rurales compliquent encore la situation. Dans ce contexte, l’action des ONG et des fondations représentent un levier essentiel pour les régions isolées et en grande précarité, particulièrement touchées par le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement.


Dans les pays en développement, 14 % des habitants n’ont pas accès à des points d’eau améliorés ou à des branchements domestiques. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF, 31 % des habitants n’ont pas accès à des installations d’assainissement améliorées ou partagées. Ces chiffres globaux masquent de fortes disparités entre les pays en développement. La situation est ainsi particulièrement préoccupante dans les zones rurales isolées et en grande précarité, notamment en Afrique Subsaharienne.

 

La problématique subsaharienne

L’ACCÈS À L’EAU ET À L’ASSAINISSEMENT EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE EN QUELQUES CHIFFRES-CLÉS

39 % des habitants n’ont pas accès à des points d’eau améliorés

51 % des habitants n’ont pas accès à des systèmes d’assainissement améliorés

25 % des habitants pratiquent la défécation en plein air

Selon l’OMS et l’UNICEF, 80 % des personnes privées d’accès à l’eau potable vivent sur le continent africain, principalement en Afrique Subsaharienne. 39 % des habitants n’ont pas accès à des points d’eau améliorés ou des branchements domestiques. Ce pourcentage ne tient pas compte de la qualité de l’eau et du service qui leur est proposée. 51 % des habitants de cette partie du globe ne bénéficient pas non plus d’un système d’assainissement amélioré ou partagé. La défécation à l’air libre ne facilite pas l’accès à une eau potable de qualité. Si cette pratique tend à diminuer depuis 1990, elle concerne toujours 1,1 milliard de personnes dans le monde. Ce phénomène plutôt rural demeure largement répandu en Afrique Subsaharienne où il concerne 25% de la population.

Les situations économiques fragiles des pays de cette région du monde compliquent l’intervention des grands opérateurs, qu’ils soient nationaux ou internationaux. Dans ce contexte, comment agir ? La création d’infrastructures adaptées doit être encouragée.

 

Renforcer l’autonomie des populations

Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES intervient en Afrique

L’amélioration de l’accès à l’eau potable nécessite également la mobilisation des acteurs concernés, ainsi que le développement des initiatives locales. C’est le sens de la démarche du FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES. Dotée d’un budget de 4 millions d’euros, cette structure présidée par Jean-Louis Chaussade, directeur général de SUEZ ENVIRONNEMENT, soutient des organisations de solidarité internationale agissant directement sur le terrain.

Que ce soit au Tchad, au Burkina Faso ou au Mali, les projets financés favorisent l’autonomie et la responsabilisation des populations locales. Les actions menées visent aussi à assurer la pérennité des infrastructures d’accès à l’eau et à l’assainissement. Depuis 2010, le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES a par ailleurs noué un partenariat avec l’association Les Puits du désert et l’association Tidène afin de soutenir les populations touarègues du nord du Niger. Ce programme consiste à rénover et à construire des puits maraîchers et pastoraux dans la commune rurale d’Aderbissanat. Un tel projet ne profite pas seulement à l’agriculture et à l’élevage locaux. Libérés de la corvée d’eau, les enfants peuvent à nouveau fréquenter l’école. On comprend alors qu’accès à l’eau potable et éducation sont étroitement liés.

Pour découvrir l’action du FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES, cliquez ci-dessous et visionnez le web-documentaire Savoirs Partagés qui lui est consacré.

Savoirs Partagés

En savoir plus sur

L’accès à l’eau et l’assainissement par SUEZ ENVIRONNEMENT

Le rapport 2012 sur les progrès en matière d’assainissement et d’alimentation en eau (OMS)

Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES

Le web-documentaire Savoirs Partagés

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 15.03.13

Haut