eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > La croissance verte > Développer l’accès aux services essentiels

croissance

La croissance verte

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Développer l’accès aux services essentiels

Article publié le 16.05.12

Enfant en train de boire de l'eau - Macao - Chine

Entre 783 millions et un milliard de personnes ne bénéficient d’aucune source d’eau potable, selon les statistiques des Nations Unies. Pourtant, l’accès à l’eau et à l’assainissement a été reconnu comme un droit fondamental par l’Assemblée Générale de l’ONU en 2010. SUEZ ENVIRONNEMENT s’investit pour rendre ce droit effectif dans le monde entier.

Les réponses au problème de l’accès à l’eau et à l’assainissement ne sont pas les mêmes selon la situation économique, la présence et l’état des infrastructures d’une ville ou d’un pays.

 

Mettre en place une tarification progressive

Malgré ce que l’on pourrait penser, dans les pays développés où les infrastructures sont en bon état, les plus démunis ne sont pas toujours en mesure d’avoir accès à cette ressource vitale. Pour pallier leurs difficultés, de nouvelles formules de tarification peuvent être mises en place en partenariat avec les collectivités locales. C’est le cas notamment à Orléans où une tarification progressive a été instaurée par Lyonnaise des Eaux, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, depuis le renouvellement du contrat en juillet 2011. Cette tarification repose sur trois niveaux de consommation : « eau vitale », « eau utile » et « eau confort ». Le premier, un tarif réduit pour les 40 premiers mètres cubs consommés, est applicable à tous les usagers.

Les personnes en grande difficulté peuvent recevoir également une aide complémentaire auprès d’un fonds de solidarité. Ces “Chèques Ô” sont gérés par le centre communal d’action sociale de la ville.

 

Favoriser l’accès à l’eau pour tous

Intérieur du hammam de la Grande Mosquée Hassan II

Dans les pays émergents, la problématique de l’accès à l’eau et à l’assainissement se pose au quotidien que ce soit à la suite de catastrophes naturelles ou à cause d’infrastructures vétustes voire inexistantes.

En Haïti, SUEZ ENVIRONNEMENT a été retenu par la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement pour rétablir l’accès à l’eau après le séisme de janvier 2010. Ses filiales AGBAR, Lyonnaise des Eaux et United Water vont ainsi accompagner la DINEPA pendant trois ans dans la réhabilitation des services de l’eau. SUEZ ENVIRONNEMENT a également mis en place le programme Eau pour Tous qu’il applique dans les pays émergents. Dans ce cadre, à Casablanca au Maroc, sont menées depuis 2007 des opérations de raccordement des quartiers défavorisés à l’eau et à l’assainissement.

Enfin, SUEZ ENVIRONNEMENT agit également en solidarité avec les pays émergents. Entre 2008 et 2010, le Fonds SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives a consacré 9 millions d’euros à l’amélioration de l’accès aux services d’eau en Afrique et en Asie. De leur côté, les personnels de SUEZ ENVIRONNEMENT ont créé l’association Aquassistance, qui met à disposition des populations en difficultés les compétences de ses membres et des moyens matériels.

En savoir plus sur :

Lyonnaise des Eaux

AGBAR

UNITED WATER

DINEPA

Le Programme Eau Pour Tous de SUEZ ENVIRONNEMENT

Le Fonds SUEZ ENVIRONNEMENT Initiatives

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 16.05.12

Haut