eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > Préserver et restaurer la biodiversité > Le littoral marseillais retrouve sa biodiversité marine

libellule

Préserver et restaurer la biodiversité

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Le littoral marseillais retrouve sa biodiversité marine

Article publié le 05.06.12

Libellule posée sur une main

La Journée Mondiale de l’Environnement célébrée mardi 5 juin nous le rappelle. Enjeu majeur de la croissance verte, la biodiversité est aujourd’hui menacée et le rythme des extinctions des espèces vivantes préoccupant. Conscient de cet enjeu, SUEZ ENVIRONNEMENT intègre la « valeur biodiversité » en amont des cycles industriels d’exploitation. C’est ainsi qu’à Marseille, ses deux filiales françaises SAFEGE et Lyonnaise des Eaux, agissent au quotidien pour préserver, réhabiliter et régénérer la biodiversité du littoral. Coup de projecteur sur deux actions emblématiques.

 

A Marseille, le projet GIREL (Gestion des Infrastructures pour la Réhabilitation Ecologique du Littoral) gère la restauration écologique du milieu marin sur les sites du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM). Sélectionné par l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse et le Pôle Mer PACA, ce projet lancé en mai 2010 se fixe trois objectifs majeurs :

développer une méthode d’évaluation des écosystèmes marins et d’aide à la prise de décision,
définir un plan d’actions dans le domaine portuaire du GPMM,
mettre en place des dispositifs d’actions pour la mise en œuvre du plan.

 

Des algues pour aménager les digues côtières

Le Vieux-Port à Marseille

Porteur de l’un des trois pilotes du projet GIREL, SAFEGE accompagne la mise en place du programme Cystore. Ce projet consiste à transplanter des algues du genre Cystoseira afin de valoriser les aménagements côtiers. Bénéfiques pour l’environnement, ces algues structurent l’habitat et régénèrent les ressources en nourriture au sein de l’écosystème marin. Pour mesurer les effets de cette transplantation, certaines espèces sont utilisées en tant qu’indicateur de la qualité des masses d’eau de la Directive Cadre sur l’Eau.

 

Des post-larves pour régénérer la biodiversité marine

Pour réensemencer le littoral marseillais, Lyonnaise des Eaux accompagne le déploiement du programme régénération de la biodiversité marineet renforce sa capacité à retrouver un fonctionnement et un développement normal. Cela consiste à pêcher des posts-larves et à les faire grandir en pisciculture. Une fois en âge, elles sont réintroduites en mer. Le cycle de la vie marine peut alors retrouver son cours.

En savoir plus sur

SAFEGE

SUEZ ENVIRONNEMENT

Lyonnaise des Eaux

Programme BioRestore

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 05.06.12

Haut