eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > Conjuguer croissance et durabilité : démonstration au Qatar.

Imprimer

Envoyer à un ami

Conjuguer croissance et durabilité : démonstration au Qatar.

Article publié le 23.01.15

Usine de traitement des eaux usées de Doha West – prétraitement. - Crédit photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / Trilogi’c / DUVIVIER THIERRY
A Doha, capitale du royaume du Qatar, Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, confirme sa présence grâce au contrat d’extension L’enjeu : faire face à l’augmentation de la population de la capitale et protéger la ressource en eau. Gros plan sur un partenariat dynamique et fécond.

 

Qatar : c’est l’histoire d’un petit royaume situé entre mer et désert qui, en moins de quatre décennies, s’est métamorphosé en l’un des états symboles de l’hyper-modernité et d’une globalisation réussie. En moins d’un demi-siècle, cette péninsule grande comme la Corse est devenue incontournable. A tel point que l’on pourrait aller jusqu’à dire que, de nos jours, tous les chemins mènent à Doha, sa capitale : les Jeux asiatiques de 2006, le Congrès mondial sur le pétrole de 2011, le quatrième Forum de l’ONU sur l’alliance des civilisations de 2011, le sommet sur le changement climatique de 2012 et la prochaine Coupe du monde de football de 2022… Il ne se passe pas une année sans qu’un événement de portée internationale ne se déroule à Doha. De petit village de pêcheurs au début du XXe siècle, la capitale qatarie s’est muée en un centre économique, politique et financier de premier rang. Nichée au bord du golfe persique, celle que l’on surnomme en arabe « le grand arbre », est le symbole emblématique d’un Qatar entreprenant et conquérant. L’histoire de cette envolée fulgurante commence en 1971 par la découverte d’un colossal gisement de gaz. Une découverte providentielle qui fait du Qatar la troisième réserve mondiale d’un des biens les plus convoités du globe et le principal pourvoyeur de gaz naturel (GNL) de la planète, avec une croissance économique à deux chiffres (21 % en 2010). À ce scénario idyllique, il convient toutefois d’apporter quelques nuances. La réussite ne va pas, en effet, sans l’émergence de nouveaux défis.

 

Lire la suite de l’histoire

 

En Savoir Plus

Croissance et durabilité au Qatar

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 23.01.15

Haut