eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > L’économie circulaire > Un Institut de l’économie circulaire voit le jour en France

L'économie circulaire

L’économie circulaire

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Un Institut de l’économie circulaire voit le jour en France

Article publié le 22.02.13

L'Institut de l'économie circulaire
Raréfaction des ressources naturelles, population mondiale en augmentation constante… Il est temps de réfléchir à une autre voie. Et pourquoi pas l’économie circulaire ? La création de l’Institut de l’économie circulaire démontre la volonté de nos entreprises de promouvoir ce nouveau modèle économique.


Sortir du système linéaire actuel (extraire, produire, consommer, jeter) pour aller vers un autre modèle. Une utopie ? Officiellement lancé le 6 février dernier à Paris à l’initiative de GrDF, Ecofolio, La Poste, Federec, FNH, le syndicat français de l’Industrie cimentière, Euromed Management et Kedge Business School, l’Institut de l’économie circulaire doit contribuer à la réalisation d’un tel objectif. Contrairement à l’économie linéaire  qui s’appuie sur l’exploitation sans limites des ressources, l’économie circulaire propose une maîtrise de tous les flux afin qu’ils reproduisent le fonctionnement quasi cyclique des écosystèmes naturels. En d’autres termes, ce concept promeut un monde sans déchet avec des prélèvements minimes de matières premières.

 

Un projet de loi prévu pour 2017

L’optimisation du taux de réemploi, la lutte contre le gaspillage et la création d’emplois locaux figurent parmi les nombreux avantages de l’économie circulaire. Quelle que soit la matière, le principe est toujours le même : la part résiduelle du déchet, non réutilisable et non recyclable, doit être réduite au maximum. L’économie circulaire permet de produire mieux en consommant moins.

Composé d’une soixantaine de structures et de différentes personnalités, l’Institut de l’économie circulaire possède plusieurs moyens d’action. Des ateliers de travail doivent permettre d’identifier les blocages et les leviers associés au développement de l’économie circulaire.

Chaque atelier produira une note de synthèse et des fiches actions. Un livre blanc sera également rédigé en vue de présenter un projet de loi d’ici 2017.

 

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Le centre aquatique de Levallois utilise Degrés Bleus® / Crédit Photo : © BUSINESS ROLL AGENCY

Le changement de modèle économique suppose évidemment l’implication de tous, institutionnels, consommateurs et entreprises. A titre d’exemple, Lyonnaise des Eaux, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, développe le procédé Degrés Bleus® qui exploite la chaleur des eaux usées afin de la réintroduire dans les circuits de chauffage des habitats collectifs. Une belle illustration de la maxime d’Antoine Lavoisier : “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.

En savoir plus sur

L’Institut de l’économie circulaire

L’économie circulaire par SUEZ ENVIRONNEMENT

Degrés Bleus® par Lyonnaise des Eaux

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 22.02.13

Haut