eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > La croissance verte > La croissance verte, une opportunité pour un développement économique plus écologique et vertueux

croissance

La croissance verte

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

La croissance verte, une opportunité pour un développement économique plus écologique et vertueux

Article publié le 16.05.12

Vue d'une éolienne et en arrière plan le parc photovoltaïque -Bollène, France

Soumise à d’importants changements démographiques, économiques et climatiques, notre planète aspire aujourd’hui à un avenir plus prospère. Dans cette optique de développement plus durable, la croissance verte se révèle un nouveau modèle de croissance plus vertueux et respectueux de l’environnement. Vingt ans après le sommet de la Terre de Rio de Janeiro et quelques jours avant la Conférence des Nations Unies pour Le Développement Durable intitulée « Rio +20 » à laquelle SUEZ ENVIRONNEMENT participera en tant qu’acteur et contributeur, coup de projecteur sur une opportunité environnementale qui interroge en profondeur notre manière de penser le développement économique.


Vingt ans après le sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la transition mondiale vers une économie capable de générer une croissante verte se poursuit. Mode de développement économique respectueux de l’environnement, l’économie verte couvre aujourd’hui l’ensemble des éco-activités : assainissement de l’eau, recyclage et valorisation énergétique des déchets, dépollution des sites, énergies renouvelables. Les secteurs traditionnels sensibles à une réduction significative de leur empreinte écologique (transport, agriculture et bâtiment) sont également concernés. Prônant un usage raisonné de l’énergie et des ressources, l’économie verte favorise donc la création d’emplois et la croissance verte qui réduisent durablement les émissions de carbone. Elle agit ainsi directement contre la perte de biodiversité et la détérioration des écosystèmes.

 

De Rio à Rio : une croissance verte devenue nécessité

Station d'épuration Carré-de-Réunion du SMAROV à Versailles - bassin de traitement

En 1992, le sommet de la Terre à Rio de Janeiro dessinait les jalons d’une première vraie prise de conscience en matière d’environnement. Vingt ans plus tard, le monde a changé. Alors, la Conférence Rio + 20 initiée par les Nations Unies pour Le Développement Durable entend se fixer de nouveaux objectifs et de nouvelles orientations pour les vingt prochaines années. En 20 ans, de nombreuses personnes sont sorties de la pauvreté mais les inégalités se sont creusées. La mondialisation a bien sûr globalisé les problèmes mais elle a aussi contribué à décloisonner les solutions. Au centre des préoccupations de La Conférence Rio + 20, le déploiement d’une croissance verte durable aura donc pour rôle de relever 4 grands défis :

Démographique : en 2011, la population mondiale s’établit à 7 milliards de personnes. On l’évalue à 9 milliards en 2050,

Humanitaire : d’après le programme commun OMS/UNICEF de surveillance de l’eau, 783 millions de personnes n’ont toujours pas accès à de l’eau potable et 2,5 milliards de personnes manquent de services d’assainissement améliorés,

Urbanistique : depuis 2008 la moitié de la population mondiale vit dans les villes. Ce taux devrait monter à 60% d’ici 2030 et 70% à l’horizon 2050.

Financier : La crise financière, qui frappe depuis 2008 toutes les économies du monde, conduit la communauté internationale à repenser la croissance sous l’angle du long terme, de la durabilité et d’emplois tournés vers l’avenir.

 

Faire du développement durable le moteur de l’économie

Pour y parvenir, l’un des enjeux majeurs de la croissance verte consiste alors à réussir la nécessaire construction de sociétés qui placent le développement durable au cœur de leurs politiques économiques. Pour ce faire, de grandes orientations se dessinent et consistent à :

Mettre en place des politiques nationales incitatives. Investir dans le recyclage et la gestion des déchets et encourager des technologies et des pratiques qui utilisent plus respectueusement les ressources en sont des exemples.

Organiser de nouveaux modèles de coopérations entre les parties prenantes pour conduire les réformes de l’économie verte à tous les niveaux,

Infuser et rendre opérationnels les principes du développement durable au cœur des activités des entreprises et dans les comportements des citoyens,

Stimuler l’inclusion sociale en investissant dans des domaines plus larges et cruciaux pour un développement économique et social : la santé en apportant l’hygiène, une eau saine et bonne à boire…

 

Un engagement de plus de 20 ans

United Water, station d'épuration de Burbank - canalisation d'eau recyclée

Ecoute, dialogue et connaissance approfondie des territoires sont aujourd’hui les maîtres mots qui guident la démarche de SUEZ ENVIRONNEMENT et de ses filiales au sein de leurs activités.

Dans le domaine des déchets, des actions sont ainsi mises en place pour améliorer et développer des solutions fondées sur le réemploi de la matière, le recyclage et la valorisation énergétique ou biologique des déchets. Dans le domaine de l’eau, le Groupe favorise l’émergence de solutions développées autant pour préserver les ressources en eau que pour oeuvrer pour une plus grande solidarité dans l’accès aux services d’eau et d’assainissement. Qu’il s’agisse de redéfinir la gouvernance des contrats, d’en co-construire les modèles économiques ou de combiner performance économique, sociale et environnementale, le Groupe participe activement à l’élaboration des solutions de demain afin que la croissance verte devienne une opportunité mondiale.

En savoir plus sur

La conférence des Nations Unies Rio+20

SUEZ ENVIRONNEMENT

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 16.05.12

Haut