eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES > La Croix-Rouge et la problématique de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène au Tchad

fonds

Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

La Croix-Rouge et la problématique de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène au Tchad

Article publié le 27.03.13

Tchadiens en train de puiser de l'eau / Crédit Photo : Croix-Rouge française
Depuis une dizaine d’années, la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge du Tchad s’efforcent d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement dans le sud du pays. Un travail de longue haleine…

 

Une population défavorisée

Pompe à eau / Crédit Photo : © Croix-Rouge française

Dans les régions du Logone Occidental et du Mandoul, seuls 20 % des habitants bénéficient d’une source d’eau améliorée, c’est à dire de points d’eau protégés contre la contamination extérieure, en particulier les matières fécales. Pour sa part, l’accès à un système d’assainissement de base ne concerne que 5 % de la population (latrines essentiellement). La défécation à l’air libre, courante dans les zones périurbaines, est généralisée dans les milieux ruraux. Certains comportements dans les domaines de la santé et de l’hygiène, couplés à une éducation insuffisante sur ces sujets, favorisent le développement des maladies notamment d’origine hydriques. Les inondations très fréquentes pendant la saison des pluies (d’avril à octobre) renforcent aussi les risques de contamination.

Plusieurs projets soutenus par le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES1 et l’Union européenne ont permis de créer des points d’eau et des latrines dans les écoles et les lieux publics. Les enfants et les personnels enseignants ont par ailleurs été sensibilisés aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et de santé. Si des améliorations ont été constatées, il se révèle nécessaire, de continuer les actions déjà engagées.

 

Motiver tous les acteurs

Atelier de formation / Crédit Photo : © Croix-Rouge française

Depuis mai 2011, et pour une durée de quatre ans, la Croix-Rouge française, la Croix-Rouge du Tchad, l’Union européenne et le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES ont choisi d’agir dans 19 villages et un quartier périurbain de la ville de Moundou, chef-lieu du Logone Occidental au Tchad. Le projet se fonde notamment sur une approche participative et responsabilisante. Les habitants, les autorités locales et nationales ainsi que les représentants des comités locaux de la Croix-Rouge du Tchad ont été impliqués dans l’analyse des besoins et l’élaboration du projet, ainsi que dans la définition des moyens d’intervention.

LES MISSIONS DU PROJET

Conception et réalisation de 76 forages et puits améliorés pour 25 000 bénéficiaires

Conception et réalisation de blocs de latrines pour 20 écoles et 5 centres de santé

Promotion de l’hygiène dans les écoles et les centres de santé

Création de 20 comités de gestion Eau Hygiène Assainissement

Le projet doit permettre de construire ou de réhabiliter 76 ouvrages hydrauliques. 25 000 personnes disposeront alors d’un accès pérenne et suffisant à une source d’eau potable améliorée. La pratique de la défécation à l’air libre doit également progressivement disparaître. Pour ce faire, des blocs de latrines seront aménagés dans vingt écoles et cinq centres de santé. Les sanitaires utilisés par 2 500 familles seront également améliorés.

Grâce aux actions de promotion et de formation, 65 000 personnes pourront accroître leurs connaissances dans les domaines de l’hygiène et de la santé, ce qui permettra notamment d’optimiser l’utilisation des latrines créées. Mères de familles, chefs de village, enfants, personnels de santé… Tous les membres de la communauté seront mobilisés pour atteindre l’objectif fixé. Le projet vise aussi à renforcer les compétences des services techniques locaux et de la Croix-Rouge du Tchad en matière de gestion des ressources en eau et de gestion de projet. Vingt comités de gestion Eau, Hygiène et Assainissement (EHA) seront créés dans les villages et le quartier ciblés. Ils bénéficieront ensuite d’un accompagnement approfondi tout au long du projet afin de pérenniser les services d’eau et d’assainissement mis en place dans le cadre du projet.

 

1Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES est un fonds de dotation régi par la loi n° 2008-776 du 4 août 2008 et le décret n° 2009-158 du 11 février 2009 relatif aux fonds de dotation, publié au Journal Officiel du 13 février 2009. Le Fonds mène des actions concrètes en faveur de l’accès à l’eau, à l’assainissement et la gestion des déchets des populations défavorisées dans les pays en développement. Par ailleurs, en France, il s’engage dans le champ de l’insertion des personnes socialement fragilisées. Il agit à travers des aides financières directes ou indirectes et par l’apport de compétences techniques, en s’appuyant sur le savoir-faire de SUEZ ENVIRONNEMENT et de différents partenaires – organisations de solidarité internationale et institutions de tous pays. Guidé par l’impératif de pérennité des résultats, il privilégie dans son mode opératoire la co-construction des projets avec les partenaires et les bénéficiaires.

 

En savoir plus sur

Le FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES

Le Rapport d’activité 2011 du FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES (PDF)

Savoirs Partagés, le webdocumentaire du FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES

La Croix-Rouge française

La Croix-Rouge du Tchad

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 27.03.13

Haut