eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > Dans le bassin Cannois, la station d’épuration du futur, c’est aujourd’hui.

Imprimer

Envoyer à un ami

Dans le bassin Cannois, la station d’épuration du futur, c’est aujourd’hui.

Article publié le 08.12.14

Aquaviva - Crédit Photo : TOUSSAINT BRUNO

Dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Lyonnaise des Eaux, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, a conçu « Aquaviva », une des premières stations d’épuration carboneutre au monde. L’enjeu : assurer une dépollution optimale des eaux usées tout en garantissant l’impact environnemental minimal du site. Coup de projecteur sur le projet de réhabilitation de la station d’épuration de Mandelieu qui, après plus d’un an de mise en route, se fond dans le paysage et donne un avant-goût de la révolution énergétique à venir.

 

Tout a commencé par un défi : concevoir et construire ce qui pourrait être, ou plutôt devrait être, la station d’épuration du futur. Un site industriel qui n’aurait pas pour seul objectif de dépolluer les eaux usées, mais une station respectueuse de l’environnement et des hommes, capable de limiter sa propre consommation énergétique, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre ainsi que les nuisances olfactives liées à son activité. Une structure capable de générer une richesse commune dont seraient susceptibles de jouir pleinement et durablement les générations futures. Cette ambition réalisée se nomme « Aquaviva ». C’est à Mandelieu-la-Napoule, non loin de Cannes, que ce projet a progressivement pris forme. Il aura fallu 8 ans pour parvenir au but : 8 ans de procédures, de réflexions et de travail de conceptualisation pour que soit posée la première pierre, en 2009.

 

Lire la suite de l’histoire

 

En savoir plus sur

La première station d’épuration carboneutre au monde

Lyonnaise des Eaux

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 08.12.14

Haut