eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > La seconde vie des déchets > Les différents types de déchets > Les biodéchets : des déchets compostables et biodégradables

dechets_dos

Les différents types de déchets

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Les biodéchets : des déchets compostables et biodégradables

Article publié le 24.04.13

Le compost est issu de la fermentation des biodéchets
Nombreux, mais encore insuffisamment réutilisés, les biodéchets présentent des avantages certains sur le plan environnemental. D’où l’intérêt de renforcer leur valorisation sous différentes formes telles que le compost ou le biogaz.

 

Les biodéchets, c’est quoi ?

DANS LA FAMILLE DES BIODÉCHETS, ON TROUVE :

Les biodéchets des collectivités (déchets verts, déchets de cuisine…), les biodéchets des grandes et moyennes surfaces, les biodéchets de la restauration, les déchets de l’industrie agroalimentaire et les boues de stations d’épuration.

Composés de résidus alimentaires (épluchures de légumes, coquilles d’oeuf), de branchages, de feuilles, de papiers, de cartons, les biodéchets sont des déchets biodégradables produits par les entreprises et les particuliers. Ils sont générés par les collectivités, les grandes et moyennes surfaces, le secteur de la restauration et l’industrie agroalimentaire. Les boues de stations d’épurations sont également considérées comme des biodéchets.

Selon la Commission européenne et l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’Energie (ADEME), le gisement de biodéchets s’élèverait en Europe à 190 kg/an/habitant. En France, ce nombre atteindrait 350 kg/an/habitant. Or le pays stockait encore 27 % des déchets biodégradables en 2009, contre 1 % pour l’Allemagne, cette dernière étant historiquement engagée dans la valorisation des biodéchets.

 

Que faire des biodéchets ?

Centre de compostage pour biodéchets

Il existe des solutions pour valoriser les biodéchets. Le traitement mécano-biologique (TMB), effectué à l’aide de machines, permet d’isoler la partie fermentescible des déchets du reste des ordures ménagères. La matière obtenue est ensuite valorisée par compostage ou méthanisation. Le compostage sert à transformer les déchets organiques en humus, une matière fertilisante pour les sols et les jardins. Les déchets se décomposent progressivement sous l’action combinée de l’eau, des micro-organismes (champignons, bactéries…) et de l’oxygène. Quant à la méthanisation, il s’agit d’un processus naturel de fermentation en milieu fermé destiné à produire du biogaz.

La valorisation des biodéchets recèle des atouts indéniables. Réintégrés dans leur cycle naturel, ces éléments peuvent être employés afin d’enrichir les sols ou de produire de l’électricité et de la chaleur. L’utilisation des biodéchets diminue également le recours aux engrais chimiques. Depuis le 1er janvier 2012, la distribution, la restauration collective et l’industrie agroalimentaire françaises doivent obligatoirement trier et valoriser leurs biodéchets. SITA France, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, dispose d’unités de bio-déconditionnement permettant de réaliser ces deux opérations comme le montre cette vidéo :

Biodéchets : désemballer pour mieux valoriser

Crédit photo Compost : normanack/Flickr

En savoir plus sur

La valorisation des déchets non-dangereux par SUEZ ENVIRONNEMENT

La valorisation des biodéchets par SITA France

L’organisation de la collecte et du traitement des biodéchets en Europe (FNADE)

La production de déchets en France en 2010 (Commissariat général au développement durable)

La production de déchets en Europe en 2010 (Eurostat)

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 24.04.13

Haut