eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > Alger H24 > L’Algérie face aux enjeux sociaux et environnementaux de la gestion de l’eau

alger

Alger H24

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

L’Algérie face aux enjeux sociaux et environnementaux de la gestion de l’eau

Article publié le 28.10.11

L’Algérie face aux enjeux sociaux et environnementaux de la gestion de l’eau
Avec moins de 600 m3 par habitant et par an, l’Algérie se situe dans la catégorie des pays pauvres en ressources hydriques. Face à ces enjeux, les pouvoirs publics algériens ont engagé au début des années 2000 une série de grands projets et mis en place une politique de gestion de l’eau. SUEZ ENVIRONNEMENT, présent dans le pays à travers ses filiales Degrémont, SAFEGE et AGBAR, l’accompagne à faire face à ces enjeux.


L’assainissement en Algérie

L’Algérie dispose actuellement de 66 barrages d’une capacité de stockage de près de 7 milliards de m3. L’accent a également été porté sur le volet de l’assainissement. Pour consolider la sécurisation de l’approvisionnement en eau des grandes villes et des localités côtières, l’Algérie a aussi exploité la voie du dessalement de l’eau de mer. 21 stations ont ainsi été construites en 2003 dans le cadre d’un programme d’urgence. La réalisation de 13 autres stations de grande capacité a depuis été lancée, dont 4 sont déjà opérationnelles, et notamment celle d’Alger. Elles doivent, à terme, pouvoir fournir 2,3 millions de m3 par jour.

L’Algérie (36 millions d’habitants en 2010) se situe dans la catégorie des pays pauvres en ressources hydriques, au regard du seuil de rareté fixé par la Banque Mondiale à 1 000 m3 par habitant et par an. D’une superficie de 2,4 millions de km2, le territoire se compose d’une diversité géographique et climatique, avec du nord au sud, des régions côtières et sub-littorales, une vaste étendue de hautes plaines semi-arides et un immense ensemble saharien au climat aride et hyper aride.

La répartition très inégale de la population implique par ailleurs des pressions extrêmement disparates sur les ressources. La frange côtière concentre, sur 4 % de la superficie du territoire, les deux tiers de la population, alors que les régions des hautes plaines, qui recouvrent 9 % de la superficie, en regroupent le quart. A titre d’exemple, Alger qui compte déjà 3,2 millions d’habitants connaît un taux d’urbanisation de 66 % qui devrait atteindre plus de 83 % en 2050. Des facteurs structurels et économiques liés au développement des secteurs agricole et industriel viennent encore accroître la demande et les besoins en eau.

 

Des réalisations emblématiques d’une nouvelle politique de gestion de l’eau

Face à ces enjeux, les pouvoirs publics algériens ont engagé au début des années 2000 une série de grands projets. L’Algérie a notamment mis en place une politique de gestion de l’eau, dont l’objectif est, à terme, d’améliorer la dotation des populations, grâce à la mobilisation des ressources conventionnelles (transferts régionaux et barrages), mais aussi grâce au dessalement d’eau de mer.

Présent de longue date dans le pays et la région notamment à travers la Société Nord Africaine des Eaux dans les années 1920-1930, SUEZ ENVIRONNEMENT accompagne le pays pour faire face à ces enjeux liés aux ressources en eau, à travers ses filiales Degrémont, SAFEGE et AGBAR, tant dans le domaine de l’eau (conception, construction et gestion des implantations) que dans celui de l’ingénierie et du conseil.

Le Groupe participe ainsi à plusieurs réalisations emblématiques telles que :

L’accompagnement à la modernisation des services d’eau et l’assainissement de la ville d’Alger
La réalisation par Degrémont de 7 usines de production d’eau potable pour l’Algérienne des Eaux et l’Agence Nationale des Barrages et des Transferts
L’étude générale de SAFEGE sur le dessalement de l’eau de mer sur l’ensemble du littoral (1 200 km) pour le développement de l’alimentation en eau potable de la bande côtière
L’étude du transfert des eaux du Sahara vers le Nord de l’Algérie (SAFEGE)
Le contrat de management pour la gestion de l’eau potable et de l’assainissement de la ville d’Oran où AGBAR et la Société des Eaux de Oran (SEOR) ont déjà obtenu d’importantes avancées. Aujourd’hui, 100% des habitants de la ville ont accès à l’eau 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

En savoir plus sur

L’implantation de Degrémont en Algérie

L’implantion de SAFEGE en Algérie

L’implantion de SAFEGE en Algérie

La SEOR

AGBAR

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 28.10.11

Haut