eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > L’assainissement des eaux usées : état des lieux et enjeux > Les eaux usées : un gisement d’énergie et de matières premières

assainissement_eaux_usees

L’assainissement des eaux usées : état des lieux et enjeux

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Les eaux usées : un gisement d’énergie et de matières premières

Article publié le 17.12.13

Boues séchées, valorisation matière
Les eaux usées et les boues d’épuration peuvent servir à produire de la chaleur, de l’électricité et des combustibles. Elles peuvent par ailleurs être recyclées dans l’agriculture ou l’industrie. Comment les eaux usées peuvent elles être valorisées ? L’eMag vous explique tout.

 

La valorisation des boues d’épuration

Boues séchées, valorisation matière

En raison de la croissance démographique et de l’extension urbaine, le volume des boues issues du traitement des eaux usées ne cesse de croître. Mieux valoriser ces boues apparaît donc comme une nécessité. Les boues d’épuration peuvent par exemple se substituer aux carburants d’origine fossile (pétrole, gaz, charbon), leur pouvoir calorifique étant identique à celui du bois.

Le parc industriel China Singapore de Suzhou (Chine) fonctionne sur ce principe. La structure génère jusqu’à 300 tonnes de boues par jour. Grâce à la technologie de séchage Innodry créée par Degrémont, ces éléments sont valorisés sous forme de combustible pour la centrale électrique du parc. Un système de récupération de chaleur permet ensuite de réutiliser cette énergie dans le processus de traitement. Les boues générées par les eaux usées peuvent également faire l’objet d’une valorisation matière.

Les déchets organiques, et notamment les boues d’épuration, contiennent de nombreux nutriments bénéfiques pour les sols. Selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), 25 % des terres cultivées dans le monde se caractérisent aujourd’hui par une activité biologique dégradée. La transformation des boues d’épuration en engrais organique ou leur épandage sur les champs présentent donc un intérêt indéniable.

Enfin, les boues séchées sous forme de granulés ou de poudre sont, quant à elles, utilisées par trois principaux secteurs d’activité : l’industrie de la céramique, la cimenterie et les unités de valorisation énergétique.

 

Les eaux usées pour chauffer ou refroidir les bâtiments

Les eaux usées peuvent également être réutilisées pour chauffer ou refroidir des bâtiments. La technologie Degrés Bleus développée par Lyonnaise des Eaux, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, permet ainsi de récupérer les calories des eaux usées pour rafraîchir ou chauffer tout type de bâtiments. Cette technologie est notamment déployée au Palais de l’Élysée et ses annexes à Paris. Résultat : une réduction de la consommation d’énergie fossile de 63 % par an et une diminution des émissions de CO2 de 206 tonnes par an. Le principe ? Un échangeur de chaleur est placé dans les canalisations d’eaux usées. Il permet ensuite d’alimenter une pompe à chaleur raccordée aux circuits de chauffage ou d’eau chaude de l’édifice.

 


L’innovation DEGRÉS BLEUS

 

En savoir plus sur

Le traitement et la réutilisation des eaux usées (SUEZ ENVIRONNEMENT)

Degrémont

Lyonnaise des Eaux

Degrés Bleus

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 17.12.13

Haut