eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > L’économie circulaire > Economie circulaire : et le déchet devient une nouvelle matière première

L'économie circulaire

L’économie circulaire

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Economie circulaire : et le déchet devient une nouvelle matière première

Article publié le 21.10.11

Economie circulaire : et le déchet devient valorisation matière
Utiliser les déchets pour créer une matière valorisée à nouveau consommable, c’est possible, ça s’appelle « l’économie circulaire ». Tour d’horizon d’une nouvelle philosophie au service du développement durable.


Rien ne se perd, tout se transforme. Cette phrase résume à elle seule l’économie circulaire. Contrairement à l’économie linéaire qui s’appuie sur l’exploitation sans limites des ressources, l’économie circulaire propose une maîtrise de tous les flux afin qu’ils reproduisent le fonctionnement quasi cyclique des écosystèmes naturels.

 

L’économie circulaire, un cercle vertueux et éco-responsable

Dans ce modèle, les circuits de consommation tendent à limiter les déchets et aboutissent à des sous-produits qui seront alors réutilisés dans d’autres processus de production. En somme, un cercle vertueux et éco-responsable avec des prélèvements minimes sur les ressources de notre planète. Une véritable solution à l’heure où l’accroissement de la population et de ses besoins en matières premières sont exponentiels.

Afin de limiter au maximum l’empreinte sur l’environnement, SUEZ ENVIRONNEMENT mène une politique visant à optimiser le taux de recyclage et de valorisation des déchets et à préserver les ressources en eau. Henry Saint-Bris présente en détail le concept de l’économie circulaire et ses enjeux.

 

Recycler pour mieux valoriser

En fonction du type de déchets et de son potentiel de recyclage, trois types de valorisation sont envisageables :

La valorisation matière pour les métaux ferreux et non ferreux, plastiques, caoutchoucs ou pneumatiques, palettes, bois, déchets d’équipements électriques et électroniques. Après différents procédés de traitement de ces déchets, les nouveaux matériaux issus du recyclage, devenus des matières premières secondaires, peuvent alors entrer dans la fabrication de nouveaux produits ou être réutilisés. La société France Plastiques Recyclage (FPR) a mis en place le procédé Bottle to Bottle, qui recycle un certain type de bouteilles plastiques consommées pour donner naissance à de nouvelles bouteilles plastiques ou emballages alimentaires. La valorisation matière a ainsi permis en 2010 de mettre sur le marché 13,6 millions de tonnes de matières premières secondaires et de compost qui ont été extraits des 37 millions de tonnes de déchets dont le traitement avait été confié à SUEZ ENVIRONNEMENT.

La valorisation énergétique, qui consiste à transformer les déchets en énergie, grâce notamment à l’incinération des déchets, au stockage et à la méthanisation. La chaleur produite par les incinérateurs est désormais récupérée, le biogaz produit par la décomposition des déchets en décharge est recueilli. Cette énergie est alors transformée et valorisée en électricité et/ou en chaleur.
Résultat : sur les 48 unités d’incinération des déchets non dangereux gérées par SUEZ ENVIRONNEMENT, 45 ont la faculté de produire de l’énergie. Le Groupe génère ainsi suffisamment d’électricité pour éclairer 2,8 millions d’habitants en France.

La valorisation biologique : elle consiste à récupérer les éléments fertilisants des déchets organiques (boues, ordures ménagères fermentescibles, déchets de l’industrie agro-alimentaire, déchets verts) pour améliorer la qualité des sols. L’utilisation du compost en agriculture contribue en effet à la protection des sols par une diminution d’utilisation d’engrais chimique. Une tonne de déchets valorisés fournit ainsi 400 kg de compost. Au sein de SUEZ ENVIRONNEMENT, TERRALYS, le spécialiste de la valorisation biologique, prend en charge le déchet de sa source à sa valorisation, de la collecte à la transformation du produit.

En savoir plus sur

France Plastiques Recyclage (FPR)

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 21.10.11

Haut