eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > La transition écologique > L’éducation à l’environnement et au développement durable, partie intégrante des programmes scolaires

Transition écologique

La transition écologique

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

L’éducation à l’environnement et au développement durable, partie intégrante des programmes scolaires

Article publié le 19.09.13

Ambassadeurs du tri - information auprès des écoles sur le tri, le recyclage et le traitement des déchets / Crédit Photo : ©Franck DUNOUAU
En France, l’éducation au développement durable figure désormais dans les programmes d’enseignement de l’Education nationale. Elle vise à en comprendre les enjeux pour agir en citoyen responsable. Cet éveil aux problématiques environnementales contribue à préparer les générations futures à la transition écologique. Il sera l’un des sujets de la Conférence environnementale des 20 et 21 septembre 2013.

 

L’éducation au développement durable (EDD) permet d’appréhender la complexité du monde dans ses dimensions scientifiques, éthiques et civiques. Elle est née en 1977 mais ne figure dans les programmes d’enseignement du primaire, du collège et du lycée que depuis 2007. Il s’agit, selon Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire, “de donner au futur citoyen les moyens de faire des choix en menant des raisonnements intégrant les questions complexes du développement durable”.

 

Des enseignements intégrés dans les politiques d’éducation nationales

Les lois issues du Grenelle de l’Environnement ont accru sa généralisation. Désormais, l’EDD est inscrite dans le code de l’éducation (article L. 312). Elle intervient dans les disciplines existantes, dans les projets d’école ou d’établissement, dans la production de ressources pédagogiques et lors des actions éducatives menées avec des partenaires. Depuis 2006,  Lyonnaise des Eaux s’est ainsi engagée à sensibiliser au moins 120 000 enfants et adultes par an. Elle propose aux écoles « la classe d’eau », un module de découverte d’une semaine, et « les chemins de l’eau et de la biodiversité », des journées de sensibilisation éco-citoyennes. Elle met aussi à disposition des enseignants des informations pédagogiques sur l’eau pour les aider à préparer leurs cours.

A l’étranger, l’Afrique du Sud, le Costa Rica, le Maroc, la Suède et le Vietnam ont également intégré l’EDD dans leurs politiques d’éducation nationales. L’Unesco s’est intéressée à ces pays dans l’édition 2013 de sa brochure Les pays en marche vers l’éducation pour le développement durable. Les cinq études de cas montrent que le soutien politique apporté par le gouvernement national joue un rôle crucial dans la mise en œuvre des processus de l’EDD.

 

Les sentiers de la biodiversité

SITA France - installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) de Lesmenils, sentiers de la biodiversité sur le site et totem kakemono / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / Philippe MENCIA

SITA France a lancé, à l’occasion de l’année de la biodiversité en 2010, « Les sentiers de la biodiversité ». Mis au point avec le Muséum national d’histoire naturelle, ce programme vise à accueillir le grand public sur des sites de stockage de déchets non dangereux. Dans ce cadre, certaines installations proposent des animations pédagogiques sur la découverte de la biodiversité.

 

En savoir plus sur

La Conférence environnementale

La feuille de route pour la transition écologique

Le rapport gouvernance Grenelle I et II

L’espace pédagogique de la Lyonnaise des Eaux

Les pays en marche vers l’éducation pour le développement durable (PDF en anglais uniquement)

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 19.09.13

Haut