eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > En Jordanie, optimisation technologique pour l’eau et l’énergie

Imprimer

Envoyer à un ami

En Jordanie, optimisation technologique pour l’eau et l’énergie

Article publié le 21.08.14

As Samra - Jordanie - Suez Environnement

Dans un contexte global de hausse du prix de l’énergie et dans une région du globe qui cumule croissance démographique et rareté de l’eau, la production d’une eau de qualité et la maîtrise de la consommation énergétique des infrastructures de traitement d’eau est un défi central pour les collectivités locales. Sur le site d’As Samra, Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, déploie son savoir-faire afin de fournir à la Jordanie un service d’eau de qualité tout en en maîtrisant l’empreinte énergétique. Coup de projecteur sur un contrat pionnier qui vient d’être renouvelé. L’enjeu : agrandir l’usine de traitement des eaux usées d’As Samra afin de potentialiser eau et énergie avec une solution financière innovante.

 

Site d’As Samra, à quelques dizaines de kilomètres au nord de la capitale jordanienne, Amman. Logée au cœur du désert, l’installation est un modèle en matière de traitement des eaux urbaines. Près de 90 % de ses besoins énergétiques sont assurés par le biogaz provenant de l’épuration des eaux et de l’utilisation de turbines hydro-électriques. L’usine a été conçue, construite et est aujourd’hui gérée par Degrémont, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, dans le cadre d’un contrat de BOT (Built Operate Transfer), pour assurer le traitement des eaux usées des 2,5 millions d’habitants du Grand Amman (Amman et Zarqa).

Inaugurée en 2008, la station d’épuration d’As Samra met en œuvre des solutions techniquement avancées. Equipée de quatre lignes de traitement des eaux qui permettent de restituer au milieu naturel une eau de grande qualité, l’usine respecte les standards jordaniens et internationaux en vigueur. Il n’en a cependant pas toujours été ainsi. Tout a en effet commencé dans les années 1950. A cette époque, la ville connaît une croissance démographique de plus de 2,9 % par an. Une progression soutenue qui allait progressivement conduire 60 % de la population jordanienne à s’établir dans l’agglomération d’Amman. Et qui dit croissance démographique, dit accroissement des besoins en eau et en assainissement. Le siècle finissant, et en dépit de l’érection de barrages et de la construction de bassins de stockage, la situation d’Amman devient des plus préoccupantes. Autre donnée venant aggraver le panorama dominant à l’époque : la Jordanie ne dispose que de 145 m3 d’eau par an et par personne, ce qui en fait un pays pauvre en ressources hydriques.

C’est dans ce contexte tendu et d’inadéquation criante entre la nature des installations d’assainissement et de distribution d’eau et la croissance urbaine, que SUEZ ENVIRONNEMENT remporte l’appel d’offre lancé par le gouvernement jordanien en vue de moderniser et d’assurer, à travers un contrat de management, la gestion des services publics de distribution d’eau et d’assainissement de la capitale. C’est le début d’une longue collaboration faite de défis successifs et de succès répétés. En ce XXe siècle finissant, le challenge à relever est de taille : alimenter la capitale en eau et améliorer le service de distribution de l’eau dans un contexte de stress hydrique, de pénurie d’eau et de croissance démographique.

 

Lire la suite de l’histoire…

 

En savoir plus sur

As Samra – Degrémont

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 21.08.14

Haut