eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > L’énergie dans l’eau et les déchets > Il y a de l’énergie dans l’eau et les déchets !

energie_ass

L’énergie dans l’eau et les déchets

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Il y a de l’énergie dans l’eau et les déchets !

Article publié le 29.03.13

Panneaux photovoltaïques d'El Segundo : usine de recyclage des eaux usées Edward C Little - West Basin Municipal District (Californie) / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / ABACA PRESS / Lionel HAHN

Il y a de l’énergie dans les déchets et les eaux usées. Le traitement des déchets et le traitement des eaux représentent un potentiel d’optimisation énergétique, tant par la diminution des consommations que par l’utilisation de leur capacité de production d’énergies renouvelables, de façon à contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Les acteurs de ce secteur s’engagent donc vers plus de valorisation et d’efficacité énergétique.

 

Optimiser la consommation d’énergie des systèmes et valoriser le potentiel d’énergie présent dans l’eau et les déchets sont deux facteurs clefs pour lutter contre le réchauffement climatique. Dans un contexte de raréfaction des ressources et d’augmentation du prix de l’énergie, ces solutions offrent une source importante d’énergies, adaptée à la croissance économique et démographique. Les collectivités, confrontées aux contraintes réglementaires de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), et à l’heure de la production d’énergie décentralisée, disposent ainsi sur leur territoire de ressources énergétiques mobilisables pour réussir leur transition énergétique. L’enjeu : diminuer leur impact environnemental et leur dépendance énergétique pour augmenter leurs revenus et ainsi réduire leurs coûts.

Un défi partagé par l’ensemble des pays membres de l’Union européenne, qui ont adopté des plans d’action pour atteindre l’objectif européen des 3X20 d’ici 2020 : 20% de baisse des émissions de gaz à effet de serre, 20% d’augmentation des énergies renouvelables, 20% d’économies d’énergies. A l’échelle mondiale, les pays signataires de l’accord de Doha en 2012 ont rappelé leur objectif de limiter la hausse de la température à 2°C.

Dans ce contexte, les activités du secteur de l’eau et des déchets représentent un formidable atout pour augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique des pays. Elles ont très tôt cherché à optimiser la politique énergétique des sites en innovant sans cesse pour améliorer l’efficacité énergétique de leurs infrastructures et valoriser au mieux l’énergie produite par celles-ci.

 

Le potentiel énergétique de l’eau et des déchets

Chutes d'eau près de l'usine de La Cassagne (La France) / Crédit Photo : GDF SUEZ / BIANCHI STEFANO

Les eaux usées représentent une formidable source énergétique d’électricité, de chaleur et de combustibles. De nouvelles voies métaboliques permettent aujourd’hui d’optimiser la production du biogaz à partir des boues de station d’épuration issues du traitement des eaux usées.

Le projet Biovalsan, lancé à Strasbourg par Lyonnaise des eaux, vise à injecter du biométhane produit à partir des eaux usées dans le réseau de gaz naturel. Ce projet, soutenu par la Commission Européenne, va permettre d’injecter l’équivalent de la consommation de 5000 logements Basse Consommation (BBC) par an. Autres exemples du potentiel énergétique de l’eau : Degrés Bleus, une solution développée par Lyonnaise des eaux, récupère les calories des eaux usées et permet de chauffer ou refroidir des bâtiments. A la Marigarde, dans le Gard, une micro-turbine installée dans une chute d’eau brute du canal de la Saigne offre un potentiel de production électrique de 500 MWh par an…

Hersin-Coupigny, SITA Nord - ISDND, changement d'un couvercle de puits biogaz / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / ABACAPRESS / Sylvain LEFEVRE

En ce qui concerne les déchets ménagers, la valorisation énergétique peut se faire notamment par incinération et par production de biogaz. La première solution consiste à récupérer l’énergie produite pendant la combustion des déchets dans des unités de valorisation énergétique. La seconde à récupérer le gaz produit par la dégradation de la matière organique en absence d’oxygène dans des installations de stockage des déchets non dangereux (ISDND). En Europe, la production d’énergie primaire issue de l’incinération des déchets urbains était estimée, en 2011, à 8,5 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), soit 4,8 millions de tep de plus qu’en 2010. La production d’électricité liée à cette technologie progresse : 18,3 TWh en 2011, contre 17,2 TWh en 2010.

Au classement européen de la production d’énergie primaire issue des déchets urbains renouvelables, la France détient la deuxième place derrière l’Allemagne, avec 1,2 million de tep en 2011. L’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie, suivie par la France, sont les principaux producteurs de biogaz à l’échelle européenne. L’Allemagne produit un peu plus de 5 millions de tep de biogaz. En France, SITA, avec Epurix, garantit une qualité optimale du biogaz issu des unités de méthanisation. Grâce à cette solution, l’ISDND de Fontaine-lès-Clerval a pu réduire drastiquement ses rejets soufrés (SOx).

 

L’amélioration de l’efficacité énergétique des infrastructures

Lyonnaise des Eaux - Côte d'Azur (France), bâtiment administratif d'Aquaviva, station d'épuration (Cannes) / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / William DANIELS

La politique d’innovation de SUEZ ENVIRONNEMENT favorise également l’émergence de solutions renforçant l’efficacité énergétiques des infrastructures. A Cannes, Lyonnaise des Eaux a doté la nouvelle station d’épuration Aquaviva de panneaux photovoltaïques et de panneaux innovants Solar Active System, produisant à la fois de la chaleur et de l’électricité. De l’autre côté de l’Atlantique, l’usine d’eau potable de Haworth, aux Etats-Unis, module sa consommation d’électricité en fonction de la demande. Résultats : une amélioration continue de l’efficacité énergétique et une réduction des coûts pendant les pics du prix de l’énergie.

En savoir plus sur

L’efficacité énergétique par SUEZ ENVIRONNEMENT

Les innovations de SUEZ ENVIRONNEMENT

La valorisation énergétique par SITA

Les innovations de Degrémont

Aquaviva

L’Observatoire des Énergie Renouvelables

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 29.03.13

Haut