eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > La ville durable > Comment bien gérer les ressources pour construire la ville de demain ?

villedurable

La ville durable

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Comment bien gérer les ressources pour construire la ville de demain ?

Article publié le 18.06.12

Petite fille jouant avec l'eau d'une fontaine.

La bonne gestion des ressources est au cœur des problématiques de la ville durable. Poussées par l’innovation, les villes cherchent de plus en plus à faire émerger des synergies entre les services urbains liés à l’énergie, à l’eau, à la gestion des déchets, à la mobilité. Acteur conscient de ces enjeux, SUEZ ENVIRONNEMENT accompagne les villes en proposant des solutions adaptées.

L’eau, facteur de développement de la ville

“L’eau dans la ville, c’est le b.a.-ba. Elle est le plus souvent invisible et pourtant essentielle à toute organisation urbaine. C’est le point de base pour de nombreux autres enjeux urbains, aussi bien techniques que socioculturels” explique Michel Cantal-Dupart, urbaniste-architecte, professeur au Cnam (titulaire de la chaire “Urbanisme et environnement”) et membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris. L’eau est donc l’un des flux indispensables qui alimentent la ville et lui offrent un potentiel de développement humain et économique.

SUEZ ENVIRONNEMENT travaille chaque jour sur l’ensemble du cycle de l’eau pour fournir aux villes une diversité de ressources en eau ainsi qu’une eau potable bonne à boire et de grande qualité sanitaire et écologique. SUEZ ENVIRONNEMENT veille notamment à la gestion qualitative et quantitative en proposant, là où cela est pertinent, des ressources alternatives : dessalement d’eau de mer, réalimentation artificielle de nappes ou réutilisation des eaux traitées.

 

Optimiser le rendement des réseaux d’eau

La méthode innovante du « Cercle des eaux disparues » permet de connaître la performance du réseau de distribution d’eau potable et de l’améliorer. Elle aboutit à l’identification des pertes en eau dans le réseau de distribution et à l’évaluation des volumes d’eau non comptabilisés. L’objectif est de prévoir les volumes récupérables, puis de préconiser un plan d’actions correctives qui conduit à diminuer les coûts et à préserver la ressource en eau. Cette méthode a été, par exemple, mise en place :

dans la communauté urbaine de Bordeaux par Lyonnaise des Eaux (gain de 1,6 million de mètres cubes et de 2,7 % de rendement en six mois),
à Alger par SEAAL (passage d’une alimentation discontinue à une alimentation vingt-quatre heures sur vingt-quatre), à Vienne, en régie (optimisation du plan d’investissement 2010)
à Casablanca par LYDEC (gain de 10 % de rendement en dix ans)
et dans cinq des plus grandes villes chinoises gérées par SUEZ ENVIRONNEMENT.

 

ReEnergy (BAVIRO), usine d'incinération et de valorisation énergétique des déchets

De nouvelles sources d’énergies pour la ville

La raréfaction et la hausse des prix des ressources énergétiques fossiles incitent la ville à améliorer sa performance énergétique pour l’ensemble de ses activités. SUEZ ENVIRONNEMENT contribue à la production locale d’énergie non fossile, à travers la valorisation énergétique des déchets et la valorisation du biogaz et de boues issus de centres de stockage et de stations d’épuration. Ce « biométhane » peut alors être utilisé sur site pour produire de l’électricité et de la chaleur, ou peut être réinjecté après épuration dans le réseau de gaz naturel.

Le Groupe a également mis en service à Roosendal aux Pays-Bas l’une des usines de valorisation énergétique les plus modernes d’Europe, ReEnergy, qui produit chaque année l’équivalent de la consommation électrique de soixante-dix mille ménages. La chaleur produite permet ainsi d’alimenter les serres à proximité de l’usine, et la chaleur résiduelle sera utilisée pour le chauffage d’un éco-quartier en construction. Plus largement, SUEZ ENVIRONNEMENT élabore de nouvelles solutions pour fournir de l’énergie intégrée aux villes et améliorer la performance énergétique des services urbains.

 

La récupération des calories des eaux usées

Lyonnaise des Eaux propose Degrés Bleus®, une solution couplée de chauffage et de climatisation écologique qui réutilise les calories des eaux usées. Destinée aux collectivités et aux gestionnaires de bâtiments, elle a été mise en oeuvre pour le chauffage du groupe scolaire Wattignies, à Paris. Le centre aquatique de Levallois bénéficie également de cette technologie. Grâce aux calories des eaux rejetées par dix mille habitants, elle fournit un confort thermique permanent. Ce procédé permet de réduire la facture d’énergie (48 000 euros d’économie dès la première année) et de lutter contre le réchauffement climatique (réduction des émissions de gaz à effet de serre de 66 %).

En savoir plus sur

SUEZ ENVIRONNEMENT

Le “Cercle des eaux disparues”

L’innovation Degrés Bleus®

L’innovation AQUA circleTM

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 18.06.12

Haut