eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L’économie verte > L’innovation environnementale > L’innovation externe, une manière de faire appel à tous les talents

L’innovation environnementale

L’innovation environnementale

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

L’innovation externe, une manière de faire appel à tous les talents

Article publié le 20.11.12

CIRSEE, Centre International de Recherche sur l'Eau et l'Environnement, réunion de travail
S’engager pour la planète, c’est aussi savoir s’ouvrir vers l’extérieur et s’entourer des acteurs de l’innovation. Chez SUEZ ENVIRONNEMENT, l’innovation externe et l’Open Innovation interviennent de différentes manières pour répondre à tous les enjeux du XXIème Siècle et de développement durable.


Qu’est-ce que l’Open Innovation ?

L’Innovation Ouverte ou Open Innovation est une approche théorique mise en place en 2003 par Henry Chesbrough, professeur et directeur du centre pour l’innovation ouverte à Berkeley (Californie). Elle s’oppose à l’innovation dite « fermée », c’est-à-dire à une innovation développée au sein des entreprises de manière hautement confidentielle et protégée. L’innovation ouverte promeut un esprit de travail collaboratif et d’échange avec un écosystème de partenaires. Son enjeu et son intérêt sont de pouvoir créer des synergies entre différentes expertises afin d’accélérer le processus d’innovation et de partager les risques associés au développement de nouveaux produits. Son principal atout ? Une capacité à offrir des savoir-faire pointus en adéquation avec les problématiques environnementales.

Être acteur et contributeur régulier des plus grandes conférences environnementales à l’échelle mondiale impose de rester à l’écoute de l’innovation là où elle se trouve. C’est pourquoi en France et à l’international, SUEZ ENVIRONNEMENT participe activement aux débats au sein des milieux académiques et développe des partenariats privilégiés avec plusieurs établissements universitaires. Cela lui permet de renforcer ses savoirs. Fréquemment, les universités et chaires d’entreprises en sciences humaines s’intéressent aux métiers de l’environnement ainsi qu’à l’activité des opérateurs internationaux de services intervenant dans les domaines de l’eau et de l’assainissement. Régulièrement, des sujets comme les nouveaux modèles de gouvernance, la responsabilité des opérateurs publics et privés ou encore l’accès à l’eau dans les pays en développement occupent le cœur des débats universitaires. Il était donc normal que SUEZ ENVIRONNEMENT s’associe étroitement avec le milieu académique.

 


S’associer aux pôles de compétitivité

LDE Grand Est - station d'épuration (STEP) de Strasbourg, laboratoire : remplissage d'un flacon

L’une des autres façons pour une entreprise de s’ouvrir à l’innovation extérieure est de s’associer aux pôles de compétitivité qui mettent au point des programmes de recherche et des plans d’action au niveau local. C’est ce qu’a réalisé SUEZ ENVIRONNEMENT en Rhône-Alpes avec le pôle de compétitivité Axelera pour le programme Rhodanos sur la maîtrise de la pollution liée aux rejets industriels, urbains et pluviaux. En Région Centre, c’est avec le pôle de compétitivité DREAM Eau & Milieux que le Groupe s’est associé pour le projet FLOCON BIO qui a pour objectif de développer de nouveaux produits capables d’emprisonner les matières en suspension dans les eaux dites « sales ».

 

Investir dans les nouvelles technologies avec le Fonds Blue Orange

SITA France - FPR - Usine de recyclage de bouteille PET - Tests en laboratoire par la technicienne

Enfin, s’ouvrir à l’innovation passe également par le soutien apporté au développement des nouvelles technologies de l’eau et des déchets. A cet effet, SUEZ ENVIRONNEMENT a créé le fonds d’investissement Blue Orange. Deux projets sont des exemples d’innovation soutenus par Blue Orange. En Norvège, l’entreprise Redox Maritime a développé une nouvelle technologie de désinfection des eaux de ballast des navires. Avec SigrenEa SAS, le Fonds Blue Orange apporte une contribution à une entreprise française spécialisée dans la collecte et la transmission de données sans fil pour la gestion des déchets en points d’apport volontaire.

Ouverture et partage : l’exemple des « concours d’idées »

Chez SUEZ ENVIRONNEMENT, l’innovation ouverte se traduit également par les “Concours d’idées”. Lancé en 2011, ce dispositif propose aux filiales du Groupe d’organiser des concours de projets innovants autour de problématiques concrètes et réelles posées par des collectivités clientes. Ils permettent d’identifier et de faire s’exprimer les besoins et les idées des clients sur des thématiques métiers, afin de co-construire de nouveaux services innovants. Déjà quatre concours d’idées ont été menés avec Goussainville, Courbevoie, Lyon et l’éco-quartier de l’Union (Lille) sur des thématiques aussi diverses que « la lutte contre les dépôts sauvages » ou encore « la réintroduction de l’eau et de la nature dans un quartier ».

 

S’associer aux pôles de compétitivité, créer un fonds d’investissement pour investir dans les nouvelles technologies ou encore lancer des “concours d’idées” sont autant d’exemples qui démontrent l’efficacité de l’Open Innovation au sein des entreprises. Cette démarche appliquée aux métiers de l’environnement permet d’aboutir à la réalisation d’avancées technologiques concrètes en faveur du développement durable.

En savoir plus sur

L’innovation par SUEZ ENVIRONNEMENT

La relation entre SUEZ ENVIRONNEMENT et les universités

Le Fonds Blue Orange

Le pôle de compétitivité Axelera

Le pôle de compétitivité DREAM Eau & Milieux

Le Programme Rhodanos

Cynar Plc

Redox MariTime Technologies

SigrenEa SAS

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 20.11.12

Haut