eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > La seconde vie des déchets > La dépollution et la reconversion des sites pollués > Metaleurop, The Avenue… ou comment dépolluer et reconvertir des sites industriels

depollution

La dépollution et la reconversion des sites pollués

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Metaleurop, The Avenue… ou comment dépolluer et reconvertir des sites industriels

Article publié le 21.08.12

SITA Agora - site Metaleurop
A Lyon, à Chesterfield en Angleterre ainsi qu’à Noyelles-Godault sur le site de Metaleurop,
3 problématiques différentes de dépollution et de reconversion s’offraient aux équipes de SUEZ ENVIRONNEMENT et de sa filiale SITA. Faire d’anciens bastions de la révolution industrielle de nouveaux poumons verts symboles du développement durable est possible ! La preuve par l’exemple.


Comment faire en sorte qu’un site industriel puisse devenir l’hôte d’un nouveau coeur d’activités ? Partout dans le monde, SUEZ ENVIRONNEMENT et ses filiales spécialisées mettent au point des solutions sur mesure. Les installations sont démantelées ; les terrains ainsi que les nappes sont dépollués. Les friches peuvent alors accueillir de nouvelles activités urbaines ou industrielles.

 

Unité de désorption - Sortie des terres propres

Chesterfield ou le plus grand chantier de dépollution d’Europe

Un défi de taille en Angleterre ! A Chesterfield, les équipes de SITA et ses différents partenaires font actuellement face à l’un des plus importants chantiers de dépollution en Europe. D’une surface de 98 hectares, le site de l’ancien complexe industriel « The Avenue » propose une problématique très complexe. Successivement voué à l’extraction de charbon puis à la chimie, ce site au lourd passé industriel renferme des hydrocarbures, des métaux lourds ainsi que des cyanures. Pour relever ce véritable défi, des techniques de dépollution adéquates ont été développées. Parmi celles-ci, le traitement par désorption thermique consiste à décontaminer les terres polluées en les chauffant entre 400 et 600 degrés. Débutée en septembre 2009, la reconversion finale du site est prévue en 2014. A terme, l’intégralité des 98 hectares sera reconvertie et accueillera alors de nouvelles activités.

Metaleurop : un défi environnemental, industriel, économique et social

SITA Agora - site Metaleurop

En France aussi les défis peuvent être de taille. A Noyelles-Godault sur le site très médiatisé de Metaleurop, SITA s’est attaché à la remise en état de 50 hectares réputés parmi les plus pollués d’Europe. A la fois environnemental, industriel, économique et social, le projet AGORA a été initié avec succès pour réhabiliter le site et le rendre propice à de nouvelles activités. De nouvelles techniques de phytoremédiation ou dépollution douce par les plantes ont, entre autres, été expérimentées. Si l’objectif de départ était de dépolluer le site et créer 190 emplois, il a largement été dépassé puisque 420 personnes travaillent actuellement sur le site. Tourné vers les métiers nouveaux de l’environnement et les nouvelles technologies du recyclage, le projet compte faire de la dépollution-reconversion de Metaleurop un exemple de reconversion industrielle durable et exportable.

 

Comment dépolluer un ancien site chimique ?

A Lyon, un complexe chimique fabriquait des arômes et des parfums depuis plus d’un siècle dans un contexte très urbain. Suite à la fermeture du site, il a rapidement fallu mettre en place une solution de réhabilitation et de valorisation des terres polluées. Intervenant sur le site, les équipes de SITA ont alors établi différents modes opératoires suivant les types de polluants rencontrés. Pour les terres polluées par des dioxines, l’opération, a par exemple, consisté à excaver ces terres sur une profondeur de 7 mètres avant de les évacuer et de les traiter hors site. Sur les 7 500 tonnes de terres polluées par des dioxines, 98% ont ainsi pu être valorisées.

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 21.08.12

Haut