eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > La seconde vie des déchets > Le recyclage des plastiques : au cœur de l’économie circulaire > Renault, partenaire de SUEZ ENVIRONNEMENT : pour plus de valorisation et de recyclage des plastiques

Usine de recyclage de plastiques industriels - Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / PHILIPPE MENCIA

Le recyclage des plastiques : au cœur de l’économie circulaire

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Renault, partenaire de SUEZ ENVIRONNEMENT : pour plus de valorisation et de recyclage des plastiques

Article publié le 23.10.14

Indra recyclage automobile

Aujourd’hui, Renault utilise 30% de matières recyclées pour la construction de chacun de ses véhicules. Son objectif ? Fixer la barre à 20 %. Pour cela, le constructeur automobile s’est associé à SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT et leader du recyclage et de la valorisation des déchets en France, pour piloter Indra, une coentreprise de recyclage des véhicules hors d’usage (VHU). Zoom.

 

« On ne substituera pas des matières recyclées à des matières premières vierges si elles coûtent plus chères », déclarait dernièrement Jean-Philippe Hermine, président de Renault Environnement. Cela tombe bien, le plastique recyclé coûte moins cher que le plastique vierge. Rien d’étonnant dans ce contexte à ce que le constructeur automobile, qui travaille à impacter le moins possible l’environnement, souhaite augmenter ses commandes. « Nous pourrions passer de 50 000 tonnes à 90 000 tonnes de polypropylène recyclé par an en dupliquant son utilisation d’un modèle à l’autre », assure Jean-Philippe Hermine avant d’ajouter : « Mais seulement 16 % des plastiques des véhicules en fin de vie sont recyclés ».

Indra Recyclage Automobile

Voilà pourquoi Renault a choisi SITA, expert de l’ensemble du cycle du déchet et numéro 1 du recyclage des plastiques en France, pour s’associer et piloter Indra, entreprise de recyclage des VHU. L’idée ? Produire autrement dans une démarche de développement durable en associant leurs compétences pour augmenter la part des plastiques issus des véhicules en fin de vie. Pour ce faire, une centaine de démolisseurs sont entrés dans la boucle. L’objectif ? La valorisation de 95 % de la masse de chaque véhicule en 2015 contre 90 % aujourd’hui pour Indra.

Cette association s’inscrit totalement dans la stratégie de développement de SITA sur ce marché. SITA porte l’ambition de doubler sa production de plastiques recyclés à horizon 2018, via notamment des partenariats industriels avec les industries consommatrices. De fait, il est essentiel de fournir un plastique recyclé de qualité répondant parfaitement aux attentes des industriels. Dans cet optique, SUEZ ENVIRONNEMENT a ouvert PLAST’lab, son laboratoire de recherche sur les plastiques recyclés. A suivre…

 

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 23.10.14

Haut