eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > Eau et agriculture : un défi mondial > Répondre aux défis de l’agriculture, les solutions existent

agriculteur biologique en compagnie d'un agent dans le champ Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / William DANIELS

Eau et agriculture : un défi mondial

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Répondre aux défis de l’agriculture, les solutions existent

Article publié le 24.02.14

champ cultivé en agriculture biologique Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / William DANIELS

Dans l’avenir, l’agriculture devra revoir sa consommation largement à la baisse, la pression exercée sur la ressource en eau étant inexorablement de plus en plus forte. Dans ce contexte et face à l’urgence de la situation, il est essentiel de mettre en place des solutions efficaces pour accompagner les agriculteurs dans cet objectif de préservation.

 

Economiser les ressources

Les agriculteurs doivent désormais agir en faveur d’une agriculture durable. Pour ce faire, de nombreuses solutions sont d’ores et déjà mises en place pour répondre à leur besoin en eau. Parce que l’irrigation est économiquement essentielle, il est aujourd’hui primordial de développer une irrigation respectueuse de l’environnement. Il est évident que l’irrigation telle qu’elle était réalisée hier n’est plus envisageable aujourd’hui. Les agriculteurs doivent sécuriser leurs ressources. Pour ce faire, différentes solutions existent déjà et sont vouées, étant donné les enjeux, à se développer. Il est aujourd’hui possible de stocker les eaux de pluie en hiver pour irriguer ces mêmes parcelles en été, de réutiliser les eaux usées ou encore de réalimenter les nappes phréatiques.

 

Réparer les nappes

site de production d'eau potable du Pecq-Croissy, Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / William DANIELS

A Hyères les Palmiers (Var), pour éviter l’intrusion d’eau de mer dans les nappes d’eau douce, qui peut être responsable d’une diminution de 40 % de la capacité de production de la commune à partir de ses ressources propres, l’eau du canal Jean-Natte est pompée en hiver par les équipes de Lyonnaise des Eaux et transportée pour être réinjectée dans la nappe, le volume d’eau permettant de rééquilibrer l’alimentation de la nappe en stockant les eaux hivernales excédentaires. Il est également possible de reconstituer des ressources de bonne qualité grâce à la double filtration éco-active. L’eau est prélevée en nappe alluviale en bord de rivière puis dirigée vers un bassin de réalimentation artificielle. Elle rejoint ensuite la nappe par infiltration naturelle. Grâce au pouvoir purifiant des sols, la qualité de la ressource est améliorée de façon écologique. Ce procédé a notamment été mis en œuvre entre 2010 et 2012 par Aqualogy et le centre de recherche CETaqua à Sant Vicenç dels Horts (Catalogne) où il a été démontré la possibilité de contrôler et améliorer la géo-purification naturelle avec, comme résultat, la diminution significative des micro-polluants.

 

Réutiliser les eaux usées

Ressource alternative en réponse aux enjeux de stress hydrique, la réutilisation des eaux usées ou «Reuse» s’adresse tout particulièrement à certaines régions du monde où les ressources en eau diminuent. Cette technique est largement développée par SUEZ ENVIRONNEMENT dans le monde entier.

Diaporama des initiatives SUEZ ENVIRONNEMENT autour du monde : 

En savoir plus sur

Degremont

Lyonnaise des Eaux

L’assainissement des eaux usées

Agbar

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 24.02.14

Haut