eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > La seconde vie des déchets > Le tri, cheval de bataille de la valorisation des déchets > Le tri des plastiques, nouvel enjeu du recyclage des emballages ménagers

tri_ass

Le tri, cheval de bataille de la valorisation des déchets

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Le tri des plastiques, nouvel enjeu du recyclage des emballages ménagers

Article publié le 07.10.13

Tour SUEZ ENVIRONNEMENT - tri des déchets par MINIBOX et GREENBOX / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / Philippe MENCIA
A l’heure actuelle, la consigne pour le tri des plastiques s’applique uniquement aux bouteilles et aux flacons. Depuis 2012, une expérimentation nationale a été lancée par l’organisme Eco-Emballages pour étendre cette consigne à tous les plastiques, qu’il s’agisse des pots, des barquettes polyesters, des sacs et sachets ou encore des films plastiques. Le but : intensifier le recyclage des emballages ménagers et atteindre les objectifs fixés par la loi Grenelle 2.

 

En 2010, la loi Grenelle 2 avait fixé un objectif de recyclage de 75 % des emballages ménagers pour 2012. Ces emballages sont faits de différents matériaux : l’acier, l’aluminium, le papier-carton, le verre et le plastique. Si les quatre premiers matériaux sont déjà triés par les Français, le plastique ne l’est que partiellement car les consignes de tri concernent uniquement les bouteilles en verre et les flacons (bouteille d’eau, flacon de liquide vaisselle, gel-douche…).

 

22,5 % des emballages plastiques sont recyclés

Taux de recyclage des emballages mÉnagers (2011) – SOURCE : ECO-EMBALLAGES

Acier : 117 %

Verre : 84 %

Papier-carton : 67 %

Aluminium : 46 %

Plastique : 22 %

Selon l’ADEME, les bouteilles et les flacons représentent 40% des emballages plastiques des ménages. La majorité de ces emballages échappe donc aux consignes de tri. Résultat : leur taux de recyclage atteignait 22,5 % en 2012. Augmenter ce taux permettrait d’accroitre le taux de recyclage global des emballages ménagers et de se rapprocher de l’objectif fixé par la loi Grenelle 2.

En 2012, comme en 2011, seulement 67 % de l’ensemble des emballages ménagers ont été recyclés et ce taux de recyclage n’a progressé en moyenne que de 1 % par an au cours de la décennie écoulée.  Pour atteindre les 75 % de recyclage d’ici 2020 comme le prévoit la loi, il est donc primordial d’étendre les consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques.

 

 

Réduire la consommation de matières premières et les émissions de gaz à effet de serre

SITA France - FPR - Usine de recyclage de bouteille PET. Balle de plastique / Crédit Photo : ©SUEZ ENVIRONNEMENT / Philippe MENCIA MH Prod

Pour intensifier les performances du recyclage des emballages ménagers en général et du plastique en particulier, l’extension des consignes de tri aux emballages plastiques est actuellement testée par près de 5 millions de Français. Pour ces derniers, tous les plastiques vont désormais dans le bac destiné aux déchets recyclables, ce qui simplifie le geste de tri. Les nouveaux emballages collectés sont essentiellement constitués de matériaux tels que le polyéthylène téréphthalate (PET), le polypropylène (PP), le polyéthylène basse densité (PEbd) ou encore le polystyrène (PS). Ils sont ensuite regroupés par famille puis transférés vers des filières de valorisation.

Eco-Emballages estime que l’extension des consignes de tri pourrait faire doubler le taux de recyclage des emballages plastiques pour atteindre 40%. Ce recyclage permet de fabriquer de nouveaux emballages plastiques, réduisant du même coup la consommation de matières premières et l’émission de gaz à effet de serre. Quand on recycle une tonne de plastique, on économise 800 kg de pétrole brut. On mesure ainsi l’économie qui pourrait être réalisée si la majorité des emballages plastiques était recyclée.

 

En savoir plus sur

Le recyclage du plastique par SITA France

Eco-Emballages

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 07.10.13

Haut