eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > La seconde vie des déchets > La valorisation énergétique > Il y a de l’énergie dans vos déchets !

La valorisation énergetique

La valorisation énergétique

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Il y a de l’énergie dans vos déchets !

Article publié le 23.01.12

Il y a de l'énergie dans vos déchets
L’usine de valorisation énergétique ReEnergy (Pays-Bas)

La valorisation énergétique participe au développement des énergies renouvelables en permettant la production d’électricité et de chaleur à partir des déchets. Tour d’horizon de ce processus à la fois économique, écologique et utile qui s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire.


La valorisation énergétique consiste à transformer les déchets en électricité et/ou en chaleur. Elle est aujourd’hui la troisième source de production d’électricité alternative après l’hydraulique et l’éolien et la quatrième source de chaleur renouvelable après le bois, les biocarburants et les pompes à chaleur. Elle permet à la fois de réaliser des économies de combustibles de matières premières et de diminuer de 20% le prix du traitement des déchets urbains. « Aujourd’hui, les métiers des déchets s’orientent vers plus de valorisation et moins d’élimination » précise Christophe Cros, Directeur Général de SITA France. « Une tendance due à la pression cumulée de la raréfaction des ressources en matières premières, de la lutte contre le changement climatique et de la réglementation qui se durcit, suite à une prise de conscience environnementale des opinions publiques ».

Plusieurs processus permettent de valoriser les déchets sous forme d’énergie. L’incinération des déchets ménagers et industriels  ainsi que la biomasse (bois, matière végétale) permet de produire de l’énergie grâce à la chaleur dégagée en brûlant les déchets. Le stockage des déchets permet de générer du biogaz. En 2010, 65% de l’énergie produite à partir des déchets par SUEZ ENVIRONNEMENT au niveau mondial provenait des unités d’incinération contre 31% des centres de stockage des déchets et 4% des stations d’épuration.

 

La valorisation énergétique par incinération, source d’électricité et de chaleur

Quand elle est produite par l’incinération des déchets non recyclables, l’électricité et/ou la chaleur permet à des unités de traitement et de valorisation des déchets nouvelle génération de devenir énergétiquement autonomes et de revendre leur surplus au réseau électrique national.

Selon le baromètre Eurobserv’ER 2010 publié par l’Observatoire des Energies Renouvelables, le premier producteur européen d’électricité à partir de la combustion de déchets est l’Allemagne. Elle devance la France, l’Italie, les Pays-Bas et la Suède. En ce qui concerne la production de chaleur à partir de la combustion de déchets, l’Allemagne tient également le haut du pavé devant la Suède, le Danemark, la France et les Pays-Bas.

Production brute de l'électricité et de chaleur à partir de la combustion de déchets municipaux en Europe

Pour Christophe Cros, Directeur Général de SITA France, le leadership de l’Allemagne s’explique par la volonté du pays de « privilégier le recyclage et l’incinération ». Suivant cette voie, l’Angleterre entend à son tour développer la valorisation énergétique par incinération. Ainsi, SITA UK a recyclé et valorisé en 2010 plus de 1,6 million de tonnes de déchets.

« Présentant un équilibre entre les différentes formes de traitement », la France figure, selon Christophe Cros, en bonne position dans ces classements. Sur les 48 unités d’incinération des déchets non dangereux gérées par SUEZ ENVIRONNEMENT dans l’Hexagone, 45 ont la faculté de produire de l’énergie et fournissent l’équivalent de l’électricité consommée par 2,8 millions d’habitants et le chauffage de 170 000 habitants.

Allant eux aussi vers davantage de valorisation énergétique par incinération, les Pays-Bas ont réalisé un pas décisif en ce sens avec la construction de l’usine de valorisation énergétique des déchets ReEnergy, d’une capacité de traitement de 291 000 tonnes de déchets par an, soit la production de 1,9 million d’habitants par an.

 

La valorisation du biogaz : une autre façon de produire de l’énergie à partir des déchets

Sur les installations de stockage de déchets, c’est la récupération du biogaz issu de la fermentation des déchets organiques qui permet de produire électricité et chaleur. Collecté dans les installations de stockage et les stations d’épuration, ce biogaz contient de 40 à 60% de méthane, ce qui lui confère un important potentiel énergétique.

Au niveau européen, l’Allemagne est le leader de la production d’électricité à partir du biogaz devant le Royaume-Uni qui a culturellement longtemps préféré le stockage. On retrouve ensuite l’Italie, les Pays Bas et la France. En ce qui concerne la production de chaleur à partir du biogaz, l’Allemagne maintient son leadership devant deux pays du nord de l’Europe, le Danemark et la Finlande. Viennent ensuite la Pologne et l’Italie.

Production d'électricité et de chaleur à partir de biogaz en Europe

En 2010, 91% des déchets stockés dans le monde par SUEZ ENVIRONNEMENT le sont dans des centres équipés d’un système de captage et de traitement du biogaz contre 85% en 2008.

En savoir plus sur

La valorisation énergétique des déchets expliquée aux enfants

La valorisation énergétique des déchets par SUEZ ENVIRONNEMENT

La valorisation énergétique des déchets par SITA

L’Observatoire des Energies Renouvelables

L’innovation Conseil Biogaz

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 23.01.12

Haut