eMag de Suez-Environnement

eMag de SUEZ ENVIRONNEMENT

Accueil > L'eau dans tous ses états > Alger H24 > Collaborer et partager son savoir-faire : l’exemple d’Alger

alger

Alger H24

Accéder au dossier

Imprimer

Envoyer à un ami

Collaborer et partager son savoir-faire : l’exemple d’Alger

Article publié le 28.10.11

Le transfert de savoir-faire au coeur du succès du contrat d'Alger
La réussite du contrat d’Alger qui vient d’être renouvelé pour 5 ans a reposé non seulement sur l’expertise technique de SUEZ ENVIRONNEMENT mais également sur sa capacité à partager ses compétences et son savoir-faire avec le personnel de la SEAAL (Société des Eaux et Assainissement d’Alger). Ceci grâce à son initiative de transfert international d’expertise de l’eau, WIKTI. Le contrat d’Alger marque ainsi la première application de ce nouveau concept à une aussi grande échelle.


En 2006 à Alger, le diagnostic conjoint avec l’Office National de l’Assainissement2 (ONA) et l’Algérienne des Eaux (ADE) a abouti à l’élaboration d’un plan d’action ambitieux visant à la modernisation des systèmes et au rétablissement de la distribution en continu de l’eau sur une période de 5 ans. La décision a également été prise de réunir les services d’eau et d’assainissement de la Wilaya d’Alger dans une structure commune et d’en confier la gestion à SUEZ ENVIRONNEMENT. Cette structure, la Société des Eaux et d’Assainissement d’Alger (SEAAL), reste ainsi une société de droit algérien par actions réparties entre l’ADE et l’ONA, SUEZ ENVIRONNEMENT ayant pour mission de l’accompagner à la modernisation des services de l’eau et l’assainissement.

Ce nouveau type de contrat repose sur un engagement fort des deux partenaires qui
s’exprime à travers un plan d’action précis :

Une mobilisation et un transfert du savoir-faire importants de SUEZ ENVIRONNEMENT via un effort soutenu de formation des équipes locales,
La poursuite d’un programme défini en commun, d’investissements publics de
modernisation et d’extension du réseau,
Un engagement sur des objectifs concrets d’amélioration de la qualité du service.

Un contrat créateur d’expertise locale

Le contrat prévoyait également la montée en compétences métiers et managériales du personnel de SEAAL. Le transfert de savoir-faire a ainsi été identifié comme une priorité pour assurer la durabilité des actions déployées.
La valeur ajoutée de SUEZ ENVIRONNEMENT ne repose en effet pas uniquement sur son expertise technique mais aussi sur sa capacité à partager ses compétences avec ses clients, à les accompagner quel que soit le contexte local dans lequel l’entreprise opère. A Alger, SUEZ ENVIRONNEMENT a ainsi déployé son initiative de transfert international d’expertise de l’eau, WIKTI.

Unique dans le domaine de la gestion des services d’eau et d’assainissement, cette méthodologie globale vise à transférer les savoir-faire d’un opérateur privé international afin de permettre un renforcement rapide des compétences de la société locale de distribution d’eau, qui demeure un service public. Grâce aux technologies innovantes, les experts peuvent mettre en commun leurs connaissances et les bonnes pratiques au moyen de films vidéo disponibles sur un site Internet. Selon ce mode de construction, chacun apporte sa contribution afin d’étendre l’édifice des connaissances. Ce processus de collaboration est extrêmement bénéfique à tous les niveaux de responsabilité.

Depuis 2006, les experts de SUEZ ENVIRONNEMENT ont ainsi accompagné quotidiennement le personnel de la SEAAL, sur le terrain (27 experts à temps complet) lors de missions ponctuelles d’assistance technique (réparation de fuites, renouvellement d’installation de distribution d’eau, etc.) pour l’amélioration de leur pratiques managériales, la gestion de projets et l’apprentissage d’outils de gestion modernisés (centre de télécontrôle, modélisation des nappes et du réseau, systèmes d’information clientèle, etc.). Ainsi, plus de 50 000 jours de formation ont été dispensés et aujourd’hui, 70% des formateurs sont algériens.

Dans les faits, l’initiative WIKTI (Water International Knowledge Transfer Initiative) se déploie de la façon suivante :

Diagnostic initial de maîtrise des métiers et identification d’un niveau à atteindre
Déploiement de l’initiative au sein de l’entreprise par des Référents Métiers
Mesure régulière de l’évolution du transfert de savoir-faire
Mise en place de plans d’action à moyen terme pour atteindre la cible fixée

Pour comprendre concrètement comment WIKTI a été mis en place à Alger, visionnez cette vidéo.

WIKTI : le transfert de savoir-faire à Alger

En savoir plus sur

WIKTI (PDF)

Transfert de savoir-faire par SUEZ ENVIRONNEMENT

L’Office Nationale de l’Assainissement

L’Algérienne des Eaux

 

Photos : © Krista Boggs

Tags associés :

Imprimer

Envoyer à un ami

Mis à jour le 28.10.11

Haut